Une application Scratch sur tablette, ScratchJr pour Ipad

Tags

, , , , , , , , ,

ScratchJr

La bonne nouvelle avec Scratch 2.0 était la possibilité de l’utiliser dans le navigateur et donc indirectement sur tablette et smartphone. Certes, l’opération était un peu délicate, surtout si comme moi vous testiez la chose sur l’écran d’un Galaxy Note (et pourtant il est large…) mais la plateforme restait utilisable. La bonne et même excellente nouvelle du jour est la sortie de ScratchJr ou Scratch Junior sur Ipad, une application entièrement inspirée du concept initial de Scratch. Une version Android est prévue pour fin 2014, début 2015.

Le code a été simplifié et se base plus sur des images sous forme d’icônes que sur du texte au travers d’actions basiques.

L’application tombe à point nommée et répond à un double intérêt : d’une part, l’utilisation de tablettes avec une application native donc beaucoup mieux intégrée qu’une plateforme web ; d’autre part, la possibilité pour de très jeunes enfants de s’initier au code grâce à l’image. En effet, un enfant ne sachant pas lire n’aura aucune difficulté à prendre en mains ScratchJr. Cela fait un moment que je cherche à utiliser Scratch avec de très jeunes enfants (j’exprimais d’ailleurs récemment ma frustration à ce sujet à une amie… ;-) ) et cette application m’enchante au plus haut point.

Coté fonctions, on y retrouve en gros les mêmes catégories que dans Scratch : mouvement, apparence, son, algorithmes, gestion de messages, interaction avec l’utilisateur… L’application possède une banque de décors et de sprites, permet de dessiner ses propres personnages, d’enregistrer des sons… L’animation est fluide et plutôt rapide.

L’interface est en anglais pour l’instant mais ne posera pas de problèmes pour les plus anglophobes d’entre nous. En effet, le fonctionnement de l’application est particulièrement simple et facile d’accès pour les plus jeunes. Il suffit de quelques minutes pour en comprendre les bases.

Une aide contextuelle est particulièrement appréciable si vous laissez le doigt appuyé sur une icône. De même, la partie "aide" est complète et bien détaillée.

Cerise sur le gâteau : l’application est gratuite ! Que demander de plus ?

Certes, vous ne pourrez pas faire tout ce que Scratch offre mais ScratchJr est une très belle réussite, agréable à l’utilisation. Le très jeune enfant que je suis est ravi et n’attend plus que d’avoir des cobayes sous la main… Plus d’infos sur le site de ScratchJr.

Petites histoires improbables en français et en Scratch

Tags

, , , , , ,

Little Short Random French Stories on Scratch

C’est en découvrant le livre pour enfants "Ma petite fabrique à histoires" de Bruno Gibert et l’application qui en découle sur Ipad que l’idée m’est venue de transposer ce concept en Scratch. Il s’agit ni plus ni moins que de créer des petites histoires en jouant avec le hasard. Le script est extrêmement simple, le plus long étant de trouver les différents mots et expressions à incorporer. Libre à vous ensuite de le modifier, le compléter ou de changer le texte.

Pour accéder au script sur la plateforme Scratch, il suffit de cliquer sur l’image.

Cher Mickey Parade, as-tu songé aux licences libres ?

Tags

, , , ,

Donald Duck

Il faut que je vous fasse un aveu, une sorte de coming-out : depuis tout petit, je collectionne les BDs Disney. J’ai pourtant tout essayé : cure de désintoxication, produit de substitution, voire sevrage pur et simple. Rien à faire. J’y reviens toujours.

La plupart du temps, je dévalise les brocantes et braderies, seuls lieux où on peut mettre la main sur des numéros anciens ou des raretés. Mais cette activité ne peut qu’être saisonnière et, entre deux, il faut bien survivre. Alors, parfois la crise de manque se fait plus intense et pour peu que la librairie où je me trouve possède un coin presse, me voila à la caisse avec quelques livres mais surtout un Mickey Parade sous le bras, tentant de faire croire qu’il s’agit d’une surprise pour mes hypothétiques enfants, un neveu ou une nièce. Cela ne fonctionne pas toujours, un ou une autre accro officiant à la caisse et reconnaissant ma faiblesse au premier coup d’oeil. Car nous ne sommes pas seuls à vivre cette situation et j’ai dans mon entourage un petit groupe de soutien, quelques amis que je sais pouvoir appeler quand mon monde s’écroule alors que je découvre que je n’ai pas l’ensemble des épisodes d’un récit en plusieurs parties.

Trêve de plaisanteries… Tout ça pour dire qu’hier soir j’ai craqué de nouveau et que le dernier Mickey Parade est devenu mien. Le courrier des lecteurs m’a fait sourire. En effet, un lecteur demandait s’il était possible de traduire une histoire qu’il avait découvert dans un numéro datant de 2000 de la version danoise de Mickey Parade. Réponse : "(…) pour l’instant, malheureusement, il n’est pas prévu de traduire cette aventure." Point final.

Imaginons maintenant que cette bande-dessinée ait été sous licence libre… Je vous laisse y réfléchir… ;-)