Étiquettes

, ,

Site de François Jourde

Savoir être fidèle aux idées d’un texte, savoir en repérer le vocabulaire clé et en dégager les articulations, savoir en formuler la thèse de manière concise… voici des compétences de base pour tout exercice de lecture.

Je propose donc à mes élèves de synthétiser certaines pages ou paragraphes de leur manuel de philosophie (nous travaillons aussi sur des textes d’auteurs). Le point essentiel est que  j’ajoute une contrainte formelle exigeante : utiliser entre 100 et 140 caractères (espaces inclus) pour chaque phrase de synthèse.
Cette contrainte formelle se révèle très stimulante, obligeant les élèves à un travail d’orfèvre pour ciseler les meilleures formulations et trouver les meilleurs mots (je leur conseille d’utiliser un traitement de texte pour le comptage des signes).

Vous reconnaissez sans doute ici la contrainte du nombre de caractères imposée par le réseau social Twitter. Mon idée est en effet de pouvoir y publier les meilleures synthèses.

View original post 64 mots de plus

Advertisements