Étiquettes

, , , ,

Salon du livre jeunesse de Montreuil - pole numérique

Constat premier : le pôle numérique était assez restreint et on se rend bien compte que le livre numérique a encore très peu d’impact dans l’édition jeunesse. L’offre papier est extrêmement riche et diverse et le marché des tablettes adaptées aux enfants ne fait actuellement que démarrer.

Plusieurs maisons d’édition numérique étaient présentes, entre autres la souris qui raconte, l’apprimerie, webdokid et slim cricket, mais je regrette, malgré leur grande qualité, que les livres présentés soient uniquement des applications sur iOs et Android. Il n’y avait en effet pas à proprement parler de livres numériques pour readers, des epubs tirant parti des nouvelles possibilités d’affichage et d’interaction. On peut s’interroger sur cette tendance assez prégnante : les readers n’offrent pas encore l’ensemble des possibilités possédées par les tablettes mais ceux-ci restent le support idéal de lecture grâce au papier électronique. Cela ne reste qu’une supposition, voire une hypothèse alarmiste, mais le recours systématique aux tablettes risque tout au moins dans l’édition jeunesse d’occulter le marché des readers et de freiner le développement d’ouvrages dignes de ce nom destinés à la jeunesse, alors que le support mérite que l’on s’y penche et qu’on y multiplie les expériences.

Les applications vues peuvent être téléchargées via les différents Appstores et je recommande vivement de les essayer. J’y reviendrais sûrement pour un test plus approfondi.

Salon du livre jeunesse de Montreuil - pole numérique

A noter la présence, malheureusement un peu cachée derrière un stand, d’une table tactile connectée à un ipad, la plupart des démonstrations étant en effet effectuées sur ce support.