Étiquettes

, , , ,

Magnifying glass

Twitter… Un flux continu, un torrent d’informations que même la Bibliothèque du Congrès peine à archiver. La masse est telle qu’il faudra encore un peu de temps pour que nous puissions disposer d’outils véritablement efficaces et permettant de saisir les différentes facettes de ce réseau social qui ne cesse de monter et dont l’utilisation pédagogique peut s’avérer intéressante. Développement de l’esprit de synthèse, interaction / échange sur divers sujets, veille informative, suivi à distance d’événements grâce aux live-tweet… Les perspectives sont vastes et nous n’avons pas encore tout exploré.

Twitter offre des possibilités de recherche importantes, ainsi qu’une syntaxe pouvant faciliter la tâche mais encore peu connue. Petit tour d’horizon des différentes modalités de recherche.

Twitter reprend certains standards des moteurs de recherche comme le « et » implice, les guillemets pour rechercher une expression exacte, le terme or pour signifier le choix, ainsi que le tiret (-) pour retirer un terme de la recherche.

Par exemple :

gnu linux or « operating system » -windows

L’option -RT permet de ne conserver dans les résultats que les tweets et non les retweets, limitant ainsi les redondances.

Il est aussi possible de filtrer les résultats par langue : lang:fr, lang:en, en utilisant les codes de langue internationaux.

Twitter permet de cibler la zone géographique en indiquant un lieu et si besoin une distance en kilomètres :

linux near:lille within:20km

On dispose aussi d’un filtre recherchant ou non les tweets comportant des liens :

filter:links / -filter:links

Le moteur de recherche offre quelques options permettant de ciblant un utilisateur de Twitter précis au travers de 3 éléments :

  • from:jeffakakaneda (utilisateur comme émetteur)
  • to:jeffakakaneda (utilisateur comme destinataire)
  • @jeffakakaneda (mention de l’utilisateur)

Il aussi est possible de sélectionner la source des recherches, ainsi :

– source:twitterfeed / source:tweetdeck

Enfin, l’utilisation de smileys dans votre requête permet de cibler les « avis » positifs ou négatifs.

  • Positif : 🙂 – 🙂
  • Négatif : 😦 – 😦 – :-/

Twitter repère en effet ces motifs et les intègre dans vos résultats.

Toutes ces astuces sont utilisables sur le moteur de recherche officiel de Twitter. Mieux vaut cependant posséder un compte pour pouvoir sauvegarder les requêtes et ainsi créer de nouveaux flux, automatiquement actualisés. Ces éléments de syntaxe sont aussi accessibles au travers de nombreux clients Twitter dont les plus célèbres, Tweetdeck et Hootsuite.