2013-12-11 09.36.56

Les Rencontres de Cenon sont lancées et c’est avec un grand plaisir que j’ai rejoint les membres de l’Anaé (Association Nationale des Acteurs de l’Education) pour ces deux jours riches en débats et rencontres. Plaisir de retrouver aussi les villes de Bordeaux et Cenon, le Rocher de Palmer et leur accueil…

Il paraissait bien vide ce stand tôt ce matin avant que le public arrive. Il n’a pas désempli depuis, alignant jouets trafiqués façon toy bending et « bricodages » alliant Scratch et cartes Makey Makey. La boîte à rythmes à base de carrés de papier aluminium a connu un grand succès, pas moins que les parties de Tux Racer grâce à une manette en pâte à modeler.

De toutes les rencontres que j’ai pu faire en ce premier jour, il apparaît bien que la bidouille au sens large du terme a toute sa place dans l’éducation. Nombre d’enseignants, d’éducateurs, de formateurs cherchent de nouveaux territoires à explorer et souhaitent allier physique et virtuel, manuel et algorithmique. La bidouille y prend tout son sens…

L’atelier de demain après-midi va tenter de donner quelques pistes quant à ce que pourrait représenter une partie de l’école future, à savoir une école où l’on apprend à faire avant de comprendre, où l’on apprend parfois de manière empirique, tout l’art de la bidouille, du « bricodage », du Do It Yourself qui permet de donner du sens à certains actes en les replaçant dans une nouvelle forme d’apprentissage.

La nuit et la vision ô combien miraculeuse d’une superette ouverte ont apporté des bananes et des bonbons. Ils seront demain connectés…😉

Encore un grand merci à l’Anaé, en particulier Michelle Laurissergues et Marcel Devergne pour leur accueil !