A smurf in Brussels

100 posts, voila ce que m’annonce WordPress…

Ca y est. La barre est dépassée. Certes, cela peut paraître peu face à certains blogs mais c’est pour moi une grande étape. Je n’imaginais pas quand j’ai commencé ce petit blog jusqu’où j’irai, quelle importance il prendrait dans ma vie et quels changements il y apporterait. Je n’en avais aucune idée…

Je suis particulièrement fier d’écrire ce post à Bordeaux au terme des Rencontres de Cenon organisées par l’An@é, dont je peine encore à imaginer la portée tant elles ont été exceptionnelles.

Un cycle vient de se dérouler et je songeais mardi soir en terrasse dans le vieux Bordeaux combien la situation avait changé. Lors de Cenon 2012, j’étais motivé mais me posais encore nombre de questions sur mon activité. Ce mardi soir, je contemplais mon ordinateur et les arrangements que j’étais en train de faire pour placer certaines activités, certains événements en 2014. Le bonheur tout court…

Je n’avais pourtant pas imaginé tout cela.

Pourquoi est-ce que j’apprécie certaines séries américaines comme les Experts par exemple ? Parce que c’est un peu le genre de vie que je m’imaginais.

Une fois lancé dans mon projet de thèse, ma route était, à mon sens, toute tracée. J’allais passer mes jours et mes nuits dans un laboratoire, penché sur des documents anciens en alignant des lignes de code pour pouvoir mieux les analyser et les transcrire. J’allais donner régulièrement des cours auprès d’étudiants, partager mes connaissances et voyager de colloque en colloque.

Bien que je garde un pied important dans le domaine de la recherche historique au travers de divers projets, la route a cependant dévié. La voie de la recherche n’a pas été aussi facile et j’ai travaillé ensuite, certes avec plaisir, pour diverses collectivités, imaginant que dans tous les cas j’y reviendrai un jour, mais la route a de plus en plus dévié.

On pourrait y voir un constat d’échec. Parfois j’ai quelques regrets mais en y réfléchissant bien…

Voyager ? Je n’ai pas manqué de voyages, pas manqué d’événements où je peux dialoguer, partager, m’enrichir.

Partager mes connaissances, enseigner ? Je me rends compte que l’âge m’importe peu, tant que je peux enseigner, tant que je peux partager. C’est bel et bien ce qui se passe avec les enfants dans le cadre des ateliers.

Enfin, passer mes jours et mes nuits dans un laboratoire à réfléchir, coder, tester, « bidouiller »… Je n’ai jamais autant bidouillé, autant codé qu’en ce moment et le Makerspace que nous sommes en train de monter sur Lille à l’espace Mutualab, ainsi que les différents tiers-lieux et les avantages de la mobilité, font que le laboratoire est toujours autour de moi. Cet espace dont je rêvais existe et j’en profite tous les jours.

Qu’y ai-je donc perdu dans cette bifurcation de ma vie ? Je crois que j’y ai en fait beaucoup plus gagné, bien que je reste tant que je le peux non loin de ce domaine de la recherche, et ce centième post que je viens de publier constitue une nouvelle étape. Il est un peu particulier… Ce post marque le 101éme. Un nouveau cycle commence…

Publicités