Étiquettes

,

Enfant soudant

Une nouvelle session des ateliers s’est terminée et la rentrée toute proche va être propice à l’arrivée de nouvelles têtes. Mais pas que… L’angoisse que cela se passe bien. Mais pas que… En effet, le plaisir de retrouver des têtes connues.

Les règles veulent que normalement dans le cadre circoncis et défini des normes strictes régissant la structuration des… Bref, la règle veut qu’un enfant ayant déjà fait un atelier passe à autre chose.

Il y a des enfants que je verrai pour la troisième fois. Un tel engouement fait plaisir. Certes, cela peut poser problème car il y a une évolution et ces enfants qui reviennent faussent un peu la donne. Il faut comprendre par là que l’on ne va pas pouvoir faire tout à fait pareil et que, coté confort, c’est un peu gênant. Oui, je suis d’emblée critique. Admettre ce point de vue, c’est singulièrement manquer de perspective et faire passer pour des extraterrestres les enseignants ayant la charge de classes à plusieurs niveaux et ce tout au long de l’année pas sur six ou sept semaines seulement.

Revoir les mêmes enfants, cela a ses avantages…

Cela oblige à se réinventer, à dépasser le cadre strict de l’atelier que l’on aurait pu définir une bonne fois pour toutes. Pas de bol ! Il y a un petit grain de sable qui pousse à voir plus loin.😉

Cela oblige à se tenir au courant. On pourrait en effet rester sur des acquis, des méthodes, des techniques que l’on répéterait inlassablement. Cela pousse à être novateur.

Cela annihile la frustration que l’on ressent à la fin de chaque session d’ateliers. Il y a toujours des activités que l’on aurait pu finaliser, des créations qui sont à moitié abouties, des enfants qui auraient souhaité aller plus loin dans l’apprentissage. Ceux-là reviennent…

Ils constituent alors de formidables assistants et c’est assez génial d’animer parfois certaines séances non pas seul mais à quatre mains ou plus en s’appuyant sur les compétences de ceux que vous avez déjà en partie formés. On atteint peu à peu l’autonomie…

Les vacances scolaires se terminent. Les ateliers vont reprendre. Il va falloir se réinventer…

Bref… Bon voyage, Monsieur Dumollet ! Et revenez si le pays vous plaît !