Étiquettes

, , , , , ,

Actualité chargée en ce moment, après la rencontre extrêmement sympathique avec Axelle Lemaire le 28 novembre, les Rencontres de Cenon dès demain, le gros projet de l’année est la création d’un fablab au collège Samain de Roubaix. J’y reviendrai prochainement avec de plus amples détails.

Alors que les choses commencent à peine à se mettre en place, le fablab bénéficie déjà d’un noyau dur d’élèves qui font connaître le lieu, attirent leurs camarades et animent des sessions aussi diverses que le recyclage du parc informatique, le code avec Scratch ou des créations à base de cartes Makey Makey.

Le fablab est devenu peu à peu un lieu de rendez-vous plus particulièrement à la récréation. Le fablab étant censé fonctionner essentiellement le midi ou sur certains créneaux horaires particuliers, la question se pose : leur dire qu’on a que 10-15 minutes devant nous et que ce n’est pas suffisant ou improviser une activité sur ce temps ? Soyons fous et improvisons ! Exemple en vidéo ci-dessus !

C’est donc un des défis de l’année. Improviser dans un premier temps des ateliers rapides, puis les documenter et établir un ensemble de fiches pouvant servir à tous. Le titre a du faire frémir les anglophobes… Devant le phénomène du casual game sur tablettes et mobiles, je trouve que le titre prend tout son sens avant de lui trouver un autre nom plus poétique. Si l’on arrive à faire une partie de jeu vidéo sur quelques minutes, pourquoi pas un atelier ?! 🙂

(J’en profite pour lancer un « appel aux armes » technologiques. Le fablab est à la recherche d’ordinateurs, de matériel, d’outillage… Merci d’avance !)

Publicités